JO&JOE, terre d'artistes 

Une Open house JO&JOE, c’est d’abord un lieu de connexion. Un endroit dont l’ouverture d’esprit permet à tous, voyageurs ou habitants du quartier, de partager des moments authentiques et détendus.
L’idée de faire appel à des artistes graffeurs pour habiller cette ancienne imprimerie de Gentilly, réhabilitée en nouveau lieu de vie, s’est imposée naturellement à JO&JOE.
L’art urbain, tout comme une Open house JO&JOE, est multiple. 
Il permet de décloisonner les lieux et les milieux, de créer des ambiances où chacun pourra se sentir à l’aise pour manger, dormir, s’amuser ou travailler, selon l’envie !

L’art libère des univers d’expression, à travers la structure du site, l’architecture intérieure, la décoration.
Le design est là pour surprendre, faire sourire, et rendre unique ce lieu de vie cool et bienveillant, où on passe de bons moments, que l’on soit en famille, entre amis, ou en solo.

 

OLIVIER BONHOMME

Son style, du "surréalisme-pop symboliste", est une symbiose entre l'école de la ligne claire franco-belge en bande dessinée, les courants artistiques du début du XXème siècle et le dessin académique.

Attiré par la liberté créatrice du projet JO&JOE, son idée était de faire voyager les passagers de l’Open house vers des univers insoupçonnés, mêlés de rêves et de poésie.

MARINA CAPDEVILA

Au fil des projets, elle découvre sa passion pour la peinture murale, qui lui offre une plus grande liberté d’expérimentation, et l’occasion de sortir des studios pour rencontrer d’autres artistes et découvrir le monde.

Son style vise à casser les mythes de l’esthétisme.

Elle met en scène des personnes âgées, pleines de vitalité, afin de montrer que s’amuser n’a pas d’âge comme chez JO&JOE.

 

RIK LEE

Ses créations sont caractérisées par l’utilisation du crayon à papier, l’apport de couleurs vives et des références à ce que Rick Lee aime dans la vie : la culture skate, la musique et les cultures underground.

Pour Rick Lee, l’art apporte du style et une identité propre à l’endroit qu’il habille. Avec les gigantesques reproductions de ses œuvres sur la façade, les murs et le bar de JO&JOE cet objectif est clairement atteint
 

HAZUL

Très inspiré par les symboles et dessins des civilisations anciennes telles que les Égyptiens, les Mayas ou les Celtes, ses créations sont empreintes de formes calligraphiques décoratives, mixées à l’imagerie de la nature et de la spiritualité.

Il voit dans ses œuvres des objets de conversation, d’interrogation, et donc d’échange. Une vision que partage JO&JOE, dont l’idée première est de (re)créer des connexions.

MORNE

Morne a grandi dans la rue de JO&JOE et y a découvert le graffiti dans les années 90 grâce à la culture skate. Les deux univers partageaient l’envie de s’approprier la rue, faire de l’urbex et un sentiment fort d’appartenance à une communauté.

Ici chez JO&JOE, il fait plus qu’habiller un lieu de vie. Il participe à une galerie d’art permanente, et offre au quartier où il a grandi un peu de ce qu’il lui a transmis.

SUEB

Sueb est guidé par l’esthétisme avant tout. Partir d’un mur auparavant quelconque, et donc invisible aux yeux de tous, et le rendre vivant grâce à une œuvre, permet de changer la perception d’un endroit. Pour JO&JOE, son inspiration, éclectique, l’a amené à exploiter la voie lactée pour coller à l’ambiance tamisée des couloirs, et le phénomène « Girl Power », pour exploser le cliché patriarcal du Pop art des années 50.

OJI

Explorateur d’univers artistiques depuis petit, Oji débute avec l’écriture de textes de rap. Il se prend de passion pour le dessin à la suite d’une série d’hospitalisations lorsqu’il a une vingtaine d’années. La liberté d’idées, caractérise ses créations : aucune entrave à l’exploration de nouvelles inspirations. Il refuse de se définir un style.

Modifier la perception d’un lieu grâce aux couleurs et aux thèmes véhiculés permet, pour Oji, d’attiser la curiosité, et de susciter une émotion.

KELKIN

Pour Kelkin, c’est le regard des autres qui vous définit, un beau jour, en tant qu’artiste. Mais à choisir, il préfère l’appellation Artiste Artisan Peintre, assoifé qu’il est de création, et cherchant constamment à explorer de nouvelles facettes de l’Art et de son art. L’objectif de Kelkin est d’insuffler une énergie particulière au lieu où il peint. Pour lui, cette chambre « OOO  out of ordinary» est une annexe, un prolongement de la rue.

DIFUZ

Tout commence pour Difuz vers l’âge de quatorze ans, lorsqu’il écope de travaux d’intérêt général pour graffiti illégal. Cela ne l’empêche pas de continuer sur sa lancée. Aujourd’hui régulièrement exposé dans des galeries d’art, Difuz recherche, comme à ses débuts, à élargir ses connaissances des pratiques et disciplines de l’art urbain. Ce qu’il aime c’est raconter des histoires, et son apport créatif chez JO&JOE lui a permis de laisser libre court à son imagination.