Les friperies incontournables de Paris Sud

ACTIVITÉ MODE

Marre de la fast fashion, envie de dénicher des pépites à moindre prix, d'offrir une nouvelle vie à un vêtement ?
Une virée shopping au cœur des nombreux (et tous plus fabuleux) dépôts-vente de Paris sud fera rimer mode,
éthique et bonheur du porte-monnaie :

Rare dépôt-vente consacré aux vêtements chics masculins, ​Simon’s​, dans le 13e arrondissement, regorge de merveilles aux accents british. Et pour cause, le proprio, Simon est un amoureux des belles sapes - de marques comme de pièces vintage d’exception - et se fera un plaisir de conseiller ceux qui poussent sa porte. Manteaux, vestes, chemises, pantalons, chaussures et accessoires, ici, on peut aller se rhabiller de la tête aux pieds et sans se ruiner.

Crédit photo : @MarvinBonheur

Autre haut lieu de la fripe bien connu des initié.e.s, les boutiques ​Guerrisol​. Un incontournable pour se dégoter une petite veste, un sac à main en cuir ou une paire de shoes à des prix défiant toute concurrence ! Bonne nouvelle, l’une de leurs adresses se trouve dans le 14e, avenue du Général Leclerc.

Belle adresse encore dans 14e, le dépôt-vente ​Madame de​, rue Daguerre. Robes, blouses, chaussures, accessoires, les jolies fringues vintage de cette boutique ont toutes été scrupuleusement sélectionnées pour séduire au premier coup d’œil afin qu’elles puissent être portées à nouveau et jouissent d’une seconde vie.

Boutique associative et solidaire de réemploi et de recyclage, ​Ma Ressourcerie​ située avenue d’Italie compte sur les dons de ses clients pour se réapprovisionner et participer à la lutte contre le gaspillage et œuvrer en faveur de la réduction des déchets. Une façon de faire de la place dans son dressing afin de mieux le remplir, car on y trouve de jolies pièces. On jette aussi un œil à sa vitrine d’objets précieux et à son espace “Jouets” puis on file au sous-sol chiner de la vaisselle et à l’entresol pour parcourir les étalages de bouquins, musique et films de cette pièce baptisée la bouquinerie.

Crédit photo : @MarvinBonheur

C’est rue Saint-Placide, que se trouve l’une des antennes de ​Tilt Vintage​. Cette friperie habille la Parisienne de la Rive-Gauche avec ses pièces vintage impeccables, glam’ et indémodables, à l’instar de ses trenchs Gérard Darel et Burberry. Et pour mettre en dessous, on ne craquerait pas pour une petite blouse romantique en dentelle à mixer avec un bon vieux 501 ?

Non loin de là, Boulevard Saint-Germain, on fait le plein de nippes chez ​KiloShop​. Ici, le concept est simple et efficace : on débourse le poids de nos trouvailles en kilos, variable selon les pastilles indiquées sur les vêtements. La sélection y est pointue (son proprio n’est autre que le père de la célèbre friperie Kiliwatch à Etienne Marcel). Quant au choix, il est aussi vaste que le lieu. Et régulièrement réassorti avec ça !

Escale obligée aussi chez ​Chercheminippes​, quartier Duroc, rue du Cherche-Midi. Premier dépôt-vente français spécialisé dans la revente d’articles de mode (pour tous les âges), de luxe et pour maison, il a ouvert en 1970, à l’heure où la mode seconde main et la conso éco-responsable n’était pas encore une évidence. Le credo de Claude Thibault Higman, sa fondatrice : créer un lieu où les femmes se subliment à travers l’habillement sans affecter leur budget. La friperie joue aussi la carte de la solidarité en faisant don de ses invendus à Emmaüs Alternatives qui les upcycle et les revend ensuite pour financer des projets de réinsertion.

Crédit photo : @MarvinBonheur

Hommes, femmes, enfants, maison, chez ​Ding Fring​, rue Labrouste, dans le 15e, quel que soit le style, l’âge ou l’envie, tout le monde trouve son bonheur. Même le portefeuille est aux anges vue le prix quasi donné des nippes. Gérée par l’association solidaire Le Relais, cette boutique de vêtements d’occasion embauche des salariés en réinsertion professionnelle et bosse main dans la main avec Emmaüs. Les fringues y arrivent massivement, certaines, les plus belles pièces, s’affichent en boutique, le reste part en upcycling.

Et comme les friperies ne sont pas qu’une affaire de grands, on fait un saut enfin chez Secrets d’enfance​, rue de l’Abbé Groult, dans le 15e. Dans ce charmant dépôt-vente consacré aux enfants, on vient préparer le dressing du petit-dernier de pièces Bonpoint, Bonton, Baby Dior, Cyrillus, IKKS ou Petit Bateau, renouveler celui du plus grand (jusqu’à 12 ans) et égayer la chambre d’adorables jouets, doudous, mobilier et déco de seconde main, bradés et nickels.

NOS ADRESSES

Simon's

  • Friperie
  • Homme
  • Seconde main

Secret d'enfance

  • Enfant
  • Friperie
  • Seconde Main

Ding Fring

  • Mode
  • Shopping
  • Solidaire